B

Bluesquare Computing

Agence digitale

COMMENT EST ORGANISÉ LE CODE D’UNE PLATEFORME ?

Vers une vulgarisation des différents rôles de développement

Dans ce court article de vulgarisation, nous allons voir quelques thématiques qui vous permettront de mieux comprendre ce que font vos développeurs web et comment ils segmentent leur travail. Pour prendre une comparaison, dans l’industrie automobile, nul ne pourrait imaginer qu’un chef de projet compétent s’adresse à un ingénieur moteur pour lui demander d’expliquer un défaut de production de la carosserie. Dans le dèv, c’est un peu pareil, quand vous créez une plateforme web il y a des types de travaux très différents et mieux vaut bien les identifier, surtout si vous managez une équipe de dév ou êtes product owner.

Le front-end

C’est ce que vous voyez quand vous surfez sur internet sur votre navigateur web. En clair, c’est le rendu graphique. Lorsque le dév front travaille sur le site d’un journal de news, il va être amené à créer un template d’affichage d’articles, dont il réalise la mise en page graphique. Plus techniquement, un template graphique est appelé une Vue (V).
A noter que dans certains cas, un designer a maquetté sur un logiciel comme photoshop ou Indesign le rendu que doit avoir une page web. Dans cas, le travail du front-end est appelé travail d’intégration : le développeur front va intégrer au format web (HTML / CSS / JAVASCRIPT) la page maquettée par le designer au format .psd (photoshop) , ou .indd (InDesign).
Le développeur front doit alors maitriser les trois languages de programmations suivants :

  • L’HTML : pour afficher et organiser par blocs, le contenu brut d’une page
  • Le CSS: pour appliquer des propriétés graphiques comme une couleur, une police, une taille, sur le contenu brut du site
  • Le Javascript : notamment pour créer des animations (une barre de progression, une popup qui apparaît en fondu…)

 

Le back end

Le dév back-end réalise le travaille complémentaire du développeur front. Il réalise toute la logique du site qu’il y a en arrière plan. Reprenons l’exemple de tout à l’heure. Pour pouvoir voir les 5 derniers articles sur la page d’accueil, le dèv back va:

  • Organiser la base de donnée : les articles doivent pouvoir être stockés en mémoire dans une table « articles », selon une structure que le dév a choisi : par exemple il décide qu’un article est organisé avec les propriétés suivante : un article = un titre + une introduction + une image + le contenu texte de l’article. Enfin, il doit rendre cette base de donnée interrogeables de différente manières (et donc créer des fonctions pour être en mesure de lui demander de rechercher un article en particuliers, de lister les articles les + commentés… ). Cette partie du code est ce qu’on appelle le modèle (M)

 

  • Gérer la logique de navigation du site : Quand un utilisateur arrive sur la page d’accueil, le dév back définit que :
    • La base de donnée est interrogée pour récupérer les 5 derniers articles
    • Le bon template graphique de la page d’accueil (la vue home.html par exemple) est affiché avec en paramètre ces 5 derniers articles. Cette partie du code est ce qu’on appelle le controller (C)

 

Conclusion

L’ensemble de cette logique d’organisation du travail est appelé la logique MVC (Modèle – Vue – Controller). Ce n’est pas la seule logique qui existe mais c’est de loin la plus populaire.
Sur un autre plan, à noter que contrairement aux dév front qui connaissent tous avec les mêmes languages (HTML + CSS + JAVASCRIPT), il existe une multitude de langage possibles et de normes pour coder le back end (php, python, nodejs, ruby…). En plus de la multitude de langages de programmation possibles pour coder le back, il peut exister plusieurs frameworks propres à chacun de ces langages: un framework, c’est un squelette pré-créé qui permet à un développeur back-end de partir sur une logique, une organisation et un ensemble de fonctions déjà existant et qui lui simplifient le travail.

Si vous lancez votre entreprise, sachez que le choix du langage et du framework est souvent un choix stratégique fort qui doit correspondre à la vision de votre entreprise. Par exemple, choisir une technologie propriétaire plutôt qu’un framework populaire par exemple n’est pas neutre du tout et aura rapidement un impact très fort du point de vue business et RH.

Retour au blog

Nous contacter